maraicher legume

Maraicher à Dijon, découvrez son métier

Le 21eme siècle est porteur d’une société qui s’interroge. Un retour à la nature voire un retour aux sources, sont des aspirations qui animent progressivement les consommateurs. On parle de sourcer ses achats, et particulièrement ceux qui sont dans l’assiette.

Maraîcher, d’un emploi de bureau à un métier au grand air

Comme beaucoup Jérémie s’interroge sur ses choix de consommation. Lui qui cultive son propre potager depuis quelque temps, il se renseigne activement sur le monde de l’agriculture.

Il n’a pas spécialement la main verte, entretenir des arbres fruitiers et faire des boutures ce n’est pas ce qu’il préfère. Mais faire pousser lui-même des fruits et légumes, ça c’est une véritable passion.

Alors pourquoi ne pas vivre pleinement de cette activité ? Lassé de son emploi de bureau, il songe à se reconvertir dans un métier qui a du sens pour lui, maraîcher.

Métier de maraîcher, c’est quoi exactement ?

D’après le site de l’Onisep, c’est avant tout un métier de tradition. Le maraîcher ou la maraîchère travaille des cultures en plein champ ou bien sous une serre. Son rôle est de semer, cultiver, puis récolter fruits et légumes.

Il est important de comprendre le rythme des saisons, d’être en bonne condition physique et de savoir s’adapter. Bien souvent, s’il on doit savoir soigner les plantes et les faire pousser, on peut aussi être amené à vendre ses récoltes aux particuliers, sur des marchés, ou à des coopératives.

Par ailleurs l’émergence de la culture bio attire de plus en plus d’amateurs en quête d’une alimentation saine. C’est un projet à part entière qui nécessite un important investissement personnel.

maraicher salade

Emploi de maraîcher en Côte d’Or

Parmi les régions dynamiques qui investissent dans des projets bio notamment, on retrouve la ville de Dijon en côte d’or. Valoriser les produits locaux, les circuits courts est au cœur des préoccupations de la Métropole.

C’est en cherchant un emploi dans la Côte d’Or en ligne que Jérémie a enfin pu changer de vie. Il travaille depuis 1 an dans une ferme agricole tout près de Dijon. Ses collaborateurs ont pris le parti de lui donner sa chance, dans un domaine passionnant mais parfois éprouvant, malgré l’aide de machines. C’est un secteur porteur, avec de réelles débouchées pour quiconque souhaite s’investir.

Devenir maraîcher, quels cursus suivre ?

Il existe des voies professionnalisantes avant même les études supérieures. Telles que les lycées agricoles, ou les BEP et CAP agricoles. Post bac, un BTS production agricole est envisageable.

Comme Jérémie, nombre de salariés se tournent vers le maraichage dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Dans ce cas, des formations comprenant des stages pratiques sont proposées, comme le BPREA (brevet professionnel responsable d’entreprise agricole).

Il est utile de se pencher sur les aides pour devenir maraîcher. Aide à la création d’une exploitation, aide aux jeunes agriculteurs, prêts bonifiés, de nombreux moyens sont mis en place pour encourager le métier.

Exercer un métier passionnant au contact de la nature, pousse sur le devant de la scène le monde de l’agriculture. Être maraîcher, c’est être acteur du monde dans lequel on vit, donner du sens à son quotidien et participer à la promotion d’une alimentation saine. Un métier accessible grâce à des formations immersives ou bien dans le cadre d’un cursus professionnalisant.

Ecrit par:

jacques

Revenir en haut