élagage

Taille et élagage des arbres : pourquoi est-ce important ?

Tout le monde vous le confirmera, il est toujours plaisant d’avoir des arbres dans son jardin. Qu’ils soient caducs (lorsque leurs feuilles tombent en automne) ou persistants (lorsque leurs feuillages perdurent toute l’année), ils constituent un très bon décor. Toutefois, ils ne sont pas différents de vos autres plantes dans le sens où vous devez en prendre grand soin. Dans cette optique, il est primordial d’élaguer vos arbres durant des périodes adaptées. À ce propos, si vous l’ignoriez encore, « élaguer » signifie tout simplement débarrasser un arbre de ses branches superflues.

Élaguer un arbre ? Pourquoi faire ?

Il est toujours intéressant d’observer la croissance de ses arbres. Cela dit, il faut surveiller cette croissance, car si elle devient trop importante, cela risque de causer des désagréments non seulement pour vous, mais également aux autres. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’une réglementation a été mise en place. En effet, branches trop longues peuvent potentiellement chuter sur des personnes ou des véhicules. Celles-ci peuvent aussi obstruer des voies de circulation, obstruer votre champ de vision ou celui de vos voisins. Ou encore, elles peuvent perturber le réseau Internet et téléphonique. C’est tout aussi problématique si vos branches atteignent des câbles électriques !

Sachez que selon la réglementation en vigueur, vous êtes tenus d’élaguer vos arbres dès l’instant où les branches de ceux-ci dépassent chez votre voisin, ceci est valable également dans les parcs publics. Ce dernier n’a toutefois pas le droit de les couper. En revanche, il peut tout à fait vous poursuivre si vous êtes propriétaire ! Sachez également que dans le cas d’une location, les frais d’élagage sont à la charge du locataire.

Élagage : période, fréquence et moyens

Quand ?

Avant toute chose, retenez donc ceci : n’élaguez jamais vos arbres lors des périodes de mouvements de sève. Cette période peut s’identifier par la chute ou le débourrement des feuilles. En effet, cela peut s’avérer néfaste pour eux. Il faut également éviter les périodes de grande chaleur.

On conseille souvent d’élaguer en hiver. À cette époque, les arbres entrent en repos végétatif. Et donc, vous ne risquez pas de leur faire perdre leurs réserves naturelles. De plus, l’écorce a moins de risque de se déchirer. Il y a cependant un souci : les arbres étant à l’arrêt, ils ne pourront pas cicatriser tout de suite… ce qui veut dire qu’ils risquent d’attirer des champignons et des maladies fâcheuses.

taille et élagage

Pour éviter ces désagréments, vous pouvez élaguer en milieu de printemps : la cicatrisation sera alors assurée et vos arbres seront à même de se protéger contre les agressions extérieures. Cela dit, l’entretien devient plus conséquent, car la quantité de feuilles à évacuer augmente forcément à cause du printemps.

Sachez de toute manière que selon l’espèce de vos arbres, on conseille des périodes différentes (vous pouvez vous aider d’un tableau comparatif comme celui d’Ooreka).

À quelle fréquence ?

On prend en compte plusieurs éléments pour déterminer la fréquence, comme la vitesse de croissance des arbres et leur espèce. Leur âge est aussi important : par exemple, un arbre âgé d’au moins 10 ans nécessite un élagage tous les 2 ans, alors qu’un arbre d’au moins 20 ans doit être élagué tous les 10 ans. Organisez-vous en conséquence !

Avec quoi ?

Le matériel nécessaire est le suivant : une double échelle, des gants de protection, un sécateur, un coupe-branches, une tronçonneuse, une scie à élaguer, du mastic à cicatriser et une spatule. Si vous avez ce matériel chez vous, c’est parfait ! Sinon, sachez que certaines entreprises comme Location du Nord peuvent proposer cela à la location.

Au final, l’élagage est une opération non seulement essentielle mais aussi obligatoire pour préserver vos arbres et éviter tout danger. Et s’en occuper soi-même est délicat, mais tout à fait possible !

Ecrit par:

jacques

Revenir en haut

774f65234934ac92712952f7fe5f8005####